16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 17:08

Rencontrée au début de l'été à Saint-Aubin-sur-Mer, la talentueuse Marie-Thérèse Saint-Aubin n'était pas avare de bons conseils. Avec elle, tout semble si simple, le faucheur ou faucheux croqué en quelques croix et une coudée de soie ! Elle préconisait la soie d'Alger ... on a fouillé dans les tiroirs ; elle parlait d'opiliones ... on a feuilleté le vieux Rémy Perrier !

DSC04193.JPG

DSC04186.JPG

DSC04183.JPG

DSC04181.JPGDSC04188

Partager cet article

Repost 0

commentaires

isa13 17/10/2010 08:49



C'est vraiment saississant .



Les Trésors de Phine 17/10/2010 07:32



Les créations de Marie thérèse sont sublimes.


Je vais peut être rencontrer la famille Saint aubin ce matin à la brocante.



AUX DEUX MERCIERES 17/10/2010 14:42



Du talent, de l'humilité et de l'humour ... Ils nous tirent vers le haut ...


Brocante réussie : une petite cousette rouge et une "drouille" (comme dit mon copain le broc') de fil à repriser, d'aiguilles à recycler ... Pas sortie au gel pour rien !



Claudine 16/10/2010 21:23



Il va falloir que je me penche d'un peu plu sérieusement (et longuement) sur le blog de Madame Marie-Thérèse Saint-Aubin pour comprendre le sens de votre article. Pour moi, rien n'est simple !
Mais c'est sans doute juste moi ! Bon dimanche. Claudine



AUX DEUX MERCIERES 17/10/2010 14:44



Non l'équilibre parfait n'est pas si simple ; il faut la bonne nuance de soie, le modèle ... Mais le trait épuré de cette brodeuse restitue la bête en si peu de croix ....



Annemary 16/10/2010 20:52



hé on en a bien assez dans les maisons sans encore les broder .......très joli travail bisous et à+



AUX DEUX MERCIERES 17/10/2010 14:44



Et en plus c'est en septembre, qu'elles me rendent visite !



christine 16/10/2010 20:21



impressionnant, on dirait qu'elle est vraie.



AUX DEUX MERCIERES 17/10/2010 14:48



Et la soie la fait luire à la lumière ... Elle semble humide ...