27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 17:19

 

DSC07146.JPGLa mercière avait des rêves de neige ... et de tripoux ! C'est entre Creuse et Cantal, au pays des Puys que ses pas l'ont menée à la rencontre de bien riches ouvrières.

Chez Georges Bressange, Danielle unique employée, taille, coud et monte à l'ancienne les toiles imperméables comme la lustrine de coton des parapluies de bergers ; son savoir-faire à retrouver ICI, force le respect.

Chez mon fournisseur de laine, la rivière coule au pied de la filature et rythme le travail des employées qui préparent nos cônes, nos pelotes ... aujourd'hui, comme hier . Un vieux Monsieur qui déjeunait à l'unique auberge du village le plus proche m'a raconté les femmes de son enfance qui partaient à vélo chercher leurs précieux écheveaux .

Je ne regarderai plus jamais un parapluie comme avant ; je verrai les visages de ces dames, qui préparent les colis en ouvrant mes commandes ... et j'entendrai le bruit de l'eau en décrochant mon téléphone.

DSC07142.JPG

 

DSC07144.jpg

DSC07145.jpg

Partager cet article

Repost 0
AUX DEUX MERCIERES - dans LE MAGASIN
commenter cet article

commentaires

Cassandre 23/02/2013 11:43


La preuve qu'il est important de privilégier la qualité et le savoir-faire dans nos pays..Et toute la richesse humaine qu'il y a derrière..


Amitiés!!

maricaillou 27/01/2013 20:00


merci pour ce beau reportage!!!